la procédure

Etant une opération bien particulière, l’acquisition d’un bien immobilier nécessite des précautions particulières. Pour réussir, il convient de reconnaitre les astuces qui permettent de trouver un logement à bon rapport qualité/Prix et savoir négocier le prix avec le vendeur. Mais quoi qu’il en soit le recours à un expert dans le domaine est inhérent à l’aboutissement de la procédure.

A qui s’adresser ?

Pour chercher un bien immobilier et l’acheter, mieux vaut s’adresser à des intermédiaires avertis c’est-à-dire des établissements qui mettent à votre disposition des conseillers pour vous guider dans vos choix. Toutes les banques, les sociétés d’assurance et certaines sociétés de gestion de portefeuilles disposent de tels conseillers. L’évolution des pratiques financières et des obligations réglementaires nous permet de trouver des intermédiaires et des conseillers qui respectent les bonnes pratiques en veillant à faire le point des besoins des clients et à leur préconiser des solutions adaptées.

Outre les professionnels des grands établissements financiers, il existe aussi des conseillers en gestion de patrimoine indépendants, dont la plupart exercent sous le statut de « Conseiller en investissements financiers » (CIF). Ils interviennent sur l’ensemble du patrimoine et procèdent à une analyse de la situation de leurs clients en préconisant des solutions financières sélectionnées librement parmi plusieurs dizaines ou centaines de fournisseurs. Ces indépendants sont généralement dédiés aux personnes disposant d’au moins 10 000 euros à investir, ou de plusieurs centaines d’euros à placer par mois. Il également possible de les consulter librement et les rémunérer, pour leurs conseils, grâce à des honoraires. Toutefois, ces experts sont tenus de laisser une trace écrite de tous leurs bilans et préconisations.

Expertiser un bien immobilier

Avant d’acheter un bien immobilier, il faut d’abord évaluer son prix de vente et voir s’il correspond réellement à sa valeur. Dès lors, une expertise immobilière s’impose parce qu’elle permet de vendre plus vite dans des conditions enclines à satisfaire le vendeur comme l’acquéreur. Cette étape est fiable puisque l’expert sérieux engage sa responsabilité sur les informations qu’il procure à son client en lui fournissant des documents officiels comme l’avis de valeur ou le rapport d’expertise. Attention : la durée de vie d’une expertise immobilière est d’environ six mois.

Comparer les prix de logements

Les dispositifs de cotation sont mis en place par certaines chambres des notaires. Ils vous permettent ainsi de comparer le prix d’un logement de plus de cinq ans avec ceux de maisons ou d’appartements vendus à proximité, en utilisant la base BIEN (Base d’Informations Economiques Notariales). Le tarif de la consultation est de 10 €.

Compromis ou promesse de vente

Qu’il s’agisse d’un compromis de vente ou d’une promesse de vente, cette étape est vivement recommandée avant la procédure de vente. Dans cet avant-contrat, le propriétaire promettra de ne vendre son bien immobilier qu’à l’acquéreur désigné. L’acheteur potentiel, quant à lui, il n’est pas tenu par la promesse de vente. Un délai dit d’option sera fixé entre le vendeur et l’acquéreur. Lorsque ce délai prend fin, l’acquéreur peut alors décider d’acheter… ou non. La seule obligation pour lui consiste à verser une indemnité d’immobilisation (environ 10 % du prix), au moment de la signature de la promesse de vente.