Les chambres de bonnes : une location très demandée à Paris

une location très demandée à Paris

Vous êtes étudiant ou un jeune à la recherche d’un logement pour la location à Paris ? La chambre de bonne est une bonne alternative pour vous permettre de faire des économies au cœur de la capitale. Il s’agit d’une petite pièce sous les toits en plein centre-ville. Vous pouvez ainsi y savourer, du haut de votre perchoir, une vue superbe sur Paris.

Caractéristiques de la chambre de bonne

Les chambres de bonne sont généralement situées au dernier étage des immeubles bourgeois à Paris ou dans les grandes agglomérations. Ce sont de toutes petites pièces sous les toits qui étaient à l’origine destinées et réservées aux domestiques. Ces micro-logements sont aujourd’hui bien prisés encore très recherchés par les investisseurs pour leur fort potentiel locatif.

Caractéristiques de la chambre de bonne :

  • superficie inférieure ou égale à 13 m2,
  • chambre située sous les combles,
  • desservie souvent par un petit escalier de service,
  • les toilettes ou douche sont souvent sur le palier.

Où la trouve-t-on ?

La chambre de bonne est généralement située des quartiers résidentiels, c’est-à-dire dans des placements sécurisés, faciles à revendre ou à louer…. Grâce à une règlementation stricte, le propriétaire est tenu de louer un appartement en bon état. En cas de vente, il sera aussi dans l’obligation de respecter les critères de décence.

La chambre de bonne, un bien prisé par les locataires et les acheteurs

Située dans les plus beaux quartiers parisiens, la chambre de bonne assure en moyenne une rentabilité de 6% par mois. Il s’agit donc d’un investissement locatif très prisé, qui est très demandé en vue de sa position sous les toits, qui offre souvent une architecture de charme. Ce type de bien est en sus facile à revendre et peu sensible à la baisse des prix de l’immobilier. Mais pour pouvoir louer ce micro-logement, la pièce devra faire plus de 9m2 et disposer d’un coin salle de bain, WC et une cuisine. Il ne faut pas oublier aussi que son emplacement sous les combles pourra nécessiter des travaux d’isolation.

L’étroitesse du logement peut-elle être gênante ?

La plupart pensent que la chambre de bonne est un logement dans un immeuble haussmannien qui n’obéit pas aux normes de la sécurité et préfèrent donc louer des appartements ou des studios. Mais, la nouvelle configuration de la chambre de bonne est une offre alléchante. Il s’agit d’une retranscription modulaire avec des éléments de rangements, un lit, une table, une penderie, un escalier, une kitchenette et une salle d’eau, le tout entièrement intégré à un grand « placard » et qui se déploie au gré des envies et modifie la perception de l’espace. Toutes les installations sont abritées derrières des peintures murales inspirées du style raffiné japonais. La chambre est composée d’un escalier qui se tire hors d’un placard et conduit vers le compartiment où se trouve le lit.